Tout savoir sur l’assainissement non-collectif

Vous cherchez un système d’assainissement autonome pour votre maison qui n’est pas raccordé à l’égout ? Avez-vous besoin de mettre votre système d’hygiène personnelle aux normes ? Dans ce guide complet, vous trouverez toutes les informations à connaître sur l’assainissement non collectif et les critères à considérer avant de choisir un système de traitement des eaux usées.

Tour rapide Sur la page « Qu’est-ce que l’assainissement non collectif ? », vous trouverez la définition de l’ANC, une liste des différents systèmes d’assainissement individuels, et les étapes à suivre avant la mise en service des équipements.

Qu’est-ce que la santé non collective ?

L’assainissement non collectif (ANC), également appelé « assainissement individuel » ou « assainissement de chantier », regroupe toutes les solutions dites « d’équipements sanitaires », qui peuvent être installées si le ménage n’est pas raccordé à un tout-en-un. Autrement dit, un réseau d’égouts collectifs dans une zone d’agglomération. Ces ménages concernés par l’assainissement autonome sont généralement situés dans des zones rurales ou reculées et à la périphérie des grandes villes. Voici une liste des différents systèmes de purification individuels et 10 étapes à installer sur votre terrain.

Assainissement autonome

Avant de rejeter les eaux usées dans le milieu naturel (par exemple, dans un fossé), l’assainissement non collectif est la meilleure solution pour traiter les eaux usées en milieu rural. L’assainissement sur site peut traiter des problèmes de traitement des eaux usées, de santé publique et d’environnement. Aujourd’hui, près de 15 à 20 % des Français ne sont pas raccordés au réseau public de collecte des eaux usées.

Qu’est-ce que les eaux usées?

Les eaux usées sont constituées des eaux noires (eaux des WC) et des eaux grises (évier, cuisine, lave-linge, douche, etc.). Les équipements sanitaires doivent permettre un traitement conjoint de toutes ces eaux usées. Le système d’égout peut être installé dans le cadre d’un nouveau bâtiment ou dans le cadre d’un projet de rénovation. Chaque foyer qui n’est pas raccordé au tout-à-l’égout doit avoir son propre système de traitement des eaux usées.

Obligations de conformité

Si vous disposez déjà d’une solution d’assainissement existante, mais êtes déclaré problématique par la SPANC après contrôle d’accès, vous êtes dans l’obligation de mettre votre système d’assainissement aux normes. Choisissez votre système de santé Tout système de santé non collectif doit être entretenu régulièrement. SPANC vérifie la bonne installation de chaque appareil et le fonctionnement normal du produit lors de la mise en service. Il existe différents types d’équipements sanitaires :

  • Équipement de traitement approuvé
  • Filtre compact,
  • Une petite station d’épuration avec culture libre,
  • Une station d’épuration miniature avec des cultures fixes.

Matériel de traitement des sols (issu du secteur traditionnel)

Ces systèmes sont constitués d’une fosse septique (appelée aussi « FTE-Fosse tous eaux » à l’entrée) et d’un système souterrain de traitement et d’infiltration.

  • L’épandage de tranchées,
  • Filtre à sable,
  • Monticule d’infiltration

10 étapes pour installer un système d’assainissement personnelle

1 – Mener d’abord des études de sol avec le bureau d’études

Le bureau d’études que vous souhaitez confier se déplacera à votre domicile pour étudier votre terrain et votre environnement afin de vous fournir une étude de sol et vous faire des recommandations sur les systèmes d’assainissement que vous pouvez installer. Cette recherche de sol est à la charge du propriétaire.

2. Déterminez la solution d’hygiène que vous souhaitez mettre en œuvre

En ce qui vous concerne, nous vous invitons à « agir de manière proactive » et nous vous recommandons de vous renseigner sur les solutions d’hygiène personnelle existantes et considérables.

3. Contactez le fabricant ou le distributeur de la région où vous souhaitez installer le système ANC.

Avez-vous identifié un système de CPN qui répond à vos besoins et à la particularité de votre domaine ? L’entreprise de design que vous commandez vous fournit-elle des suggestions? Vous pouvez contacter le fournisseur de votre région pour obtenir un devis et poser vos questions. Vous pouvez contacter votre revendeur Innoclair le plus proche.

4. Envoyez le fichier à SPANC dans votre communauté de commune et attendez de recevoir de bonnes critiques.

Dans le même temps, les documents remis par le bureau d’études doivent être transmis au SPANC sur lequel vous comptez pour orientation et vérification.

5. Après avoir obtenu la vérification, vous pouvez contacter votre excavatrice et/ou votre fournisseur de solution ANC déterminé.

Votre SPANC a-t-il vérifié vos documents et le système d’assainissement à installer ? Parfait, vous pouvez contacter l’excavatrice et/ou le fournisseur pour la livraison et l’installation de l’équipement.

6. Installation

Selon le type de solution installée et les conditions particulières du site (accessibilité du terrain, superficie, installation de zones inondées, installation de ventilation secondaire, etc.), la durée de votre installation sera différente. En moyenne, il faut 1 à 3 jours pour l’installer.

7. Installation contrôlée par SPANC

Une fois l’équipement installé, SPANC effectuera une visite contrôlée pour s’assurer que tout est conforme aux exigences et aux réglementations.

8. Déboguez votre système ANC

Des techniciens sur site (si la pelle est autorisée, ou le responsable désigné et formé par le constructeur de votre région) effectueront le débogage de l’installation. Assurez-vous qu’il vous remette une notice d’utilisation, et n’hésitez pas à lui poser des questions sur le fonctionnement et l’entretien de la nouvelle installation.

9. Visite de retour de contrôle de 100 jours

Au bout de 100 jours après l’installation de votre équipement sanitaire, une visite de contrôle sera effectuée pour s’assurer du fonctionnement normal et de la qualité des émissions de l’installation. Cette visite a été réalisée par SPANC et le technicien en charge de votre installation.

10. Entretien et suivi

Pour assurer le fonctionnement normal de votre système ANC, nous ne pouvons que vous recommander d’établir un contrat de surveillance et de maintenance de votre solution d’assainissement. Ensuite, tant qu’il n’y a pas d’odeur particulière, il ne vous reste plus qu’à profiter de votre jardin… découvrez pourquoi la station miniature Innoclair ne produit pas d’odeurs particulières.

Système de purification individuelle

Selon vos attentes, votre environnement, la nature et la taille de votre terrain, il y aura certainement un système qui vous conviendra. Fosses septiques, tumulus, micro-stations : comment choisir ? Beaucoup de gens posent cette question, et c’est logique : quelle est la meilleure solution pour ma maison entre les fosses septiques, les monticules ou les microphones de plate-forme ? Quels sont les critères à prendre en compte ? Prenez le temps de découvrir cette comparaison et de comprendre les fonctionnalités et performances, les limites d’installation et les impacts surfaciques, environnementaux et esthétiques à envisager.

Différentes solutions d’hygiène personnelle

De plus, si certains systèmes sont bien connus du public, c’est parce qu’ils sont anciens et répandus, mais ils ne sont pas toujours reconnus. Il existe deux types de systèmes :

  • Équipement de traitement approuvé
  • Dispositif de traitement des sols (appelé aussi canal traditionnel)

Règlement de l’ANC

Avant de trier votre cas, il est important de comprendre les lois françaises régissant l’hygiène personnelle et les clauses qui vous concernent : obligations et réglementations basées sur les systèmes d’épuration, normes d’émissions, etc.

Vous trouverez également :

  • Comment puis-je me protéger contre une installation incorrecte ? Garantie et assurance Protégez-vous de tous les risques et réclamations cachés. Nous avons ici mis en avant divers points de vigilance pour faire face à tout événement éventuel.
  • Dossier ANC : règles à respecter Points à suivre pour des documents d’assainissement efficaces.
  • Tout ce que vous devez savoir sur la zone inondable C’est un sujet qui est rarement abordé, mais un quart des Français vit en zone inondée ! Vous y trouverez la documentation complète sur le sujet. Il faut déjà savoir que tous les systèmes d’assainissement collectif ne sont pas homologués en zone inondable !

Le prix de votre appareil

Vous avez identifié un système de santé qui peut répondre à vos besoins. Vous connaissez les points à considérer dans le bon maintien de la réglementation et des documents ANC pour vérifier votre demande, les points de vigilance, les garanties à prendre et les assurances. Encore faut-il comprendre le coût. Prix ​​total de l’hygiène personnelle Non seulement pour acheter du matériel, mais aussi pour considérer :

  • Système lui-même, installation et restrictions d’installation
  • Frais administratifs Maintenance et qualité du service après-vente
  • Aides et économies possibles À cet égard, différents systèmes de santé non collectifs ont des normes très différentes.
  • Enfin, il s’agit d’un guide complet qui vous permet de faire un choix en toute connaissance de cause.

En conclusion

Nous espérons que vous trouverez les réponses à vos questions dans ce guide spécifiquement dédié à la santé non collective. Si vous souhaitez discuter de ce sujet, si vous avez des questions ou si vous souhaitez en savoir plus sur nos produits, n’hésitez pas à nous contacter.

Les articles que vous pourriez aimer

Partager l'article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on tumblr