Qui est-ce qui doit payer le coût d’entretien de la chaudière ?

L’entretien du chauffage devra nécessairement s’opérer une fois par an pour éviter les éventualités de pannes majeures ou encore d’émission de monoxyde de carbone. Toutefois, on pose trop souvent la question, qui doit s’occuper de ce service de maintenance ? L’occupant ou plutôt le bailleur ? Qui est censé faire quoi ? Les réponses ci-dessous.

Les charges du locataire vis-à-vis de l’entretien de la chaudière

Une chaudière rarement entretenue représente un véritable danger pour l’état de santé. Le gouvernement français a de ce fait élaboré des mesures importantes afin d’empêcher ce type de mésaventure.
Le Service Public souligne notamment que cet entretien annuel est sous la responsabilité et puis à l’initiative de l’occupant. Cela vise aussi bien la location d’une résidence qu’une location d’immeuble, sauf exception. Effectivement, il survient que le louage stipule que cette tâche appartient au bailleur. Si la chaudière est collective, donc, chaque entretien sera pris en charge par le propriétaire ou sinon le syndicat des copropriétaires.
C’est également à vous de procéder aux réparations minimes de la chaudière, à savoir, le dépoussiérage du modérateur de chaleur, le réglage de la soupape de pression, le paramétrage de la chaudière, et quelques autres encore.

Les dispositions à prendre

A partir de votre date d’entrée dans la résidence, vous disposez d’un délai d’un an pour mener l’entretien de la chaudière. Il est nécessaire de planifier ce suivi si vous voulez tirer parti de la couverture appropriée. Vous pourrez d’ailleurs adhérer à un contrat maintenance chaudière gaz de votre région.
Le proprio n’a pas à vous prescrire l’établissement ou alors l’agent pour effectuer votre travail d’entretien. Vous devez juste vérifier que l’artisan spécialisé ou l’expert se voit être certifié RGE.
Il vous faudrait absolument solliciter les certificats de service d’entretien du précédent locataire. Vous n’avez pas besoin d’endosser les remises en état d’un dispositif hors d’usage après une insouciance qui n’est pas de votre faute.
Dans le cas où votre chaudière à gaz n’a pas été entretenue convenablement et qu’elle subit un problème de dysfonctionnement, toutes les charges seront à votre disposition.

Et quant au proprio ?

Si les réparations et également l’entretien de la chaudière étant à la charge du locataire, les bailleurs devront tout de même prendre quelques mesures.
Si par ailleurs le chauffagiste de votre région a constaté d’importantes réparations (fumée noirâtre, bruit sourd et sifflant, renouvellement de certaines pièces, fuite…) sur la chaudière alors que les entretiens ont été faits comme il se doit, il appartient au propriétaire de payer les frais. Dans le cas où c’est un matériel ancien, le propriétaire doit prendre en charge son changement. Bien entendu, un matériel de chauffage défectueux menace l’assurance des occupants.
Vu que vous êtes propriétaire, vous devez donner un appartement convenable à votre locataire.

La vérification du service de maintenance

En tant que propriétaire, il vaudrait mieux réclamer un extrait du certificat de la maintenance de la chaudière à la fin du bail.
Dans le cas où cet entretien n’a pas été accompli par votre précédent occupant, aucune pénalité n’est prévue par la réglementation en vigueur. Il n’y a ainsi aucune contravention.
Mais, il vous est possible récupérer le montant du service d’entretien sur le dépôt de garantie.
À présent, les matériels de chauffage devraient suivre les normes européennes relativement à l’économie énergétique. Bénéficiez des conseils auprès d’un artisan spécialiste Reconnu garant de l’environnement (RGE).

Les articles que vous pourriez aimer

Partager l'article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on tumblr